creer pour rêver

  • FAQ TUYAUX, raccords piscine

    C'est la fin de la saison pour les piscines, il faut maintenant penser à l'hivernage du bassin. Un ensemble de procédures sont à respecter afin de tout refaire redémarrer au printemps.

    Voici une Foire au question sur les tuyaux et raccords pour votre piscine

    tuyaux-piscine.JPG

    Bonjour, est ce que ce PVC souple est du PVC pression (je souhaiterais l'utiliser pour remplacer les canalisations de ma piscine : circuit skimmer - pompe et pompe - refoulement).
    Merci

     

    Ce n'est pas du PVC pression, mais ce tuyau supporte 2 bars et est spécial pour les piscines. Vous pouvez donc a priori l'utiliser pour vos canalisations enterrées.

     

    Bonjour. Je cherche le tuyau adapté pour relier un spa de nage à un échangeur à plaque en titane d'un géotherme. La distance entre les 2 est de 11 m. La température max de l'eau en circulation sera de 50°.
    Est ce qu'un tuyaux PVC haute pression de diamètre 50 est approprié ? la distance à couvrir (aller/retour = 22 m) nécessite-t'elle le rajout d'une pompe pour la circulation ? si oui, pouvez vous me dire quelle référence ?
    Merci par avance

     

    L'ajout d'une pompe supplémentaire - de même que l'usage d'un robot de piscine du type robot vortex 3 -  dépend de la puissance de la pompe de la géothermie. Votre installateur devrait vous renseigner. Hélas, je ne sais pas si le tuyau ne va pas subir des déformations à 50 °, je ne peux donc pas mieux vous renseigner.

     

    peut on les enterrer comme pour les piscines en dur avez vous les raccords pour la pompe

     

    Ce tuyau est en effet conçu pour être enterré. Concernant les raccords, nous en avons certainement, cela dépend du modèle de votre pompe.

     

  • Mobilier de jardin : le retour du rotin

    mobilier.JPGDepuis l’arrivée fracassante du Loom et de la résine tressée sur le marché, on le croyait oublié ! C’était sans compter sur un goût de plus en plus prononcé pour les matières naturelles et l’esprit vintage.


    Les fabricants et distributeurs – et, parmi eux, certains des plus à la pointe comme Conran Shop – ne s’y sont pas trompés et revoilà nos terrasses meublées de rotin.


    Et pas n’importe lequel !

    Du rotin naturel pour habiller des meubles au style délicieusement rétro. Pas d’affolement, un peu d’eau savonneuse suffit pour le nettoyer. Certes une vie au grand air finit par lui donner un aspect grisé. Mais, après tout, n’est-ce pas aussi cette patine que l’on cherche ?

    Pour mémoire…
    Résine tressée : fibre de résine polypropylène teintée dans la masse, tissée sur une structure en aluminium. Appréciée pour sa résistance aux UV et aux intempéries.


    Lloyd Loom : fil d’acier inoxydable enrobé de ficelle de papier laquée avec une peinture résistante sur une structure en aluminium.

  • déco maison : Chiner des barbotines animalières

    Les barbotines ont connu leur heure de gloire entre 1850 et 1920. Délaissées dans les années 1970, elles reviennent en force. Avec leur décor en relief, leurs formes délirantes, leurs couleurs éclatantes, elles ont essentiellement servi à la vaisselle fantaisie et, pour les plus belles pièces, à l’agrément des jardins d’hiver.

    barbotine.JPG


    De Sarreguemines à Choisy, de Lunéville à Longchamp en passant par Saint-Amand, Fives-Lille ou Onnaing, il n’est guère d’atelier qui ne s’y soit essayé. Si le mot barbotine désigne aujourd’hui l’objet, pour les professionnels il est synonyme d’un procédé de fabrication spécifique, fruit d’un mélange d’argile, de silice et de blanc de Meudon.

    À l’origine, on trouve le talent de Bernard Palissy (1510-1589), potier connu pour ses pièces naturalistes de toute beauté. Elles sont très recherchées et ont inspiré bien des créateurs de la fin du XIXe et du début du XXe siècle.

     

  • Assurer le chauffage de sa serre de jardin

    Il est primordial d’assurer une bonne température intérieure dans serre de jardin votre en hiver. En été, une bonne ventilation prendre évidemment le relai. Voici donc un point rapide sur la température idéale à maintenir au plus fort de l’hiver et un aperçu des différents types de chauffage utilisables. L'exemple radical étant Masdar, future ville 100% écologique ..

    Quelle température pour quelles plantes ?

    serre.JPG Dans une serre de jardin dite froide, la température minimale à maintenir tout au long de l’hiver est d’au moins 5°C. Il faut impérativement lutter contre le gel.
    Dans le cas d’une serre de jardin intermédiaire, la température minimale en hiver se situe aux alentours de 10°C.
    Enfin, dans le cas d’une serre de jardin abritant des plantes tropicales, la température devra être maintenue au-dessus des 15°C.

     

    Différents types de chauffage de serre

    Pour parvenir au maintien de ces températures idéales minimales, il existe trois types de chauffage de serre différents.

     Utiliser un radiateur à pétrole

    Le radiateur à pétrole ne convient qu’aux serres de jardin froides de très faible volume (inférieur à 5 m3). Ce type de radiateur ne possède pas de thermostat et sont donc à privilégier qu’en appoint : une trop grande utilisation concentrerait excessivement de gaz toxiques. Compter de 15 à 70 €.

    Utiliser un radiateur électrique

    Il convient parfaitement aux serres de jardin de faible superficie. Il existe des radiateurs spécialement conçus pour les serres de jardin à privilégier : radiateur halogène à quartz et radiateur soufflant, suspendus ou non. Compter de 100 à 400 € selon les modèles et le volume à chauffer, tous équipés de thermostats pour les soufflants.

    Utiliser un radiateur à gaz

    Le chauffage au gaz est une solution économique et très intéressante et peut convenir à tout types de volume. L’offre est en effet très complète et varie de 100 à 2000 € ! Une solution pour toutes les bourses et tous les besoins. Tous les radiateurs au gaz disposent également d’un thermostat et fonctionnent au propane comme au butane.

     

  • Les plantes peuvent dépolluer l’atmosphère de nos maisons - fin

    Quelques exemples de plantes dépolluantes

     Une première constatation que l’on peut faire de nos habitations est la tendance à l’assèchement de l’air. Les isolations de plus en plus importantes conjuguées dans certains cas à une trop faible aération rendent nécessaire d’humidifier l’air ambiant de nos intérieurs. Pour cela, il faut privilégier des plantes qui rejettent le plus de vapeur d’eau, comme les fougères – fougère de Boston Nephrolepis exaltata Bostonienis principalement. Pour d'autres informations voir cet article sur la pollution intérieure nettoyage par les plantes

    Mais il est également possible de lutter contre les odeurs de tabac, en installant des plantes capables de capter les émanations de benzène, comme le philodendron, l’azalée, l’aglaonéma ou encore la fleur de lune. De même, la majorité des plantes précédemment citées sont capables d’absorber les émanations de formaldéhyde, composant toxique que l’on retrouve aussi bien dans la fumée – de cigarette, de poêle, etc. – que dans de nombreux produits chimiques comme les peintures, les laques, etc. On peut à ce sujet également citer le ficus ou le syngonium.

    L’ammoniac, autre composant présent dans de nombreux produits de la maison peut être capté notamment par les azalées mais aussi le rhapis ou le ficus.

  • Le confort thermique dans la maison

    Qu'est ce que le confort thermique ?

    confort.JPGEtat d'équilibre entre le corps humain et l'ambiance intérieure d'un bâtiment. Il est fonction de chaque personne, de son mode de vie, de ses habitudes. Il induit une impression de bien-être en toutes saisons, été comme hiver.C'est la maison qui gagne en énergie .

    Les principes du confort thermique

    Le confort thermique (suppression des ponts thermiques) repose sur :

    • Une isolation performante des murs, des vitrages, du plancher et de la toiture.

    • Une ventilation efficace.

    • Des vitrages bien exposés, munis de protections solaires mobiles et d'ouvertures adéquates favorisant les apports d'énergie solaire en hiver pour diminuer les consommations de chauffage. En été, la fermeture des protections solaires permet d'éviter les surchauffes.

    Pourquoi rechercher un confort thermique ?

    • Réaliser des économies d'énergie : la conception de la Maison Saint-Gobain Multi-Confort permet de diviser par deux les consommations en chauffage par rapport aux maisons individuelles RT2012.A la manière de la Tour Elithis à Dijon .

    • Agir dans le respect de l'environnement : moins consommer, c'est réduire les émissions de CO2 et donc participer à la préservation de l'environnement. La conception de la Maison Saint-Gobain Multi-Confort divise par deux les émissions de CO2 par rapport aux maisons individuelles RT2012.

    • Assurer la qualité de l'air intérieur : une isolation et étanchéité à l'air performantes associées à une ventilation efficace permettent de garantir un air sain, sans risque de pathologie liée à une humidité ambiante mal contrôlée.

    • Garantir la pérennité du bâti : la suppression des ponts thermiques permet d'éviter tout problème de condensation et formation de moisissures.

    Les solutions de la Maison Saint Gobain pour attein

  • Co-habitat et viager

    L’association HABITAT viager et un collectif d’associations et de porteurs de projet ont réalisé en février une étude auprès des porteurs de projets d’Habitat en viager en Occitanie pour déterminer les besoins en matière de solutions financières et structures susceptibles de favoriser l’émergence et la consolidation des projets aussi bien à leur démarrage que dans la durée.

    Les résultats de l’étude, dont l’association HABITAT viager , précise qu’elle n’a pas vocation à une parfaite représentativité sont désormais disponibles .

    Au final l’étude traite moins de possibles solutions que des profils des groupes et projets et des besoins exprimés en terme de viager libre. Ce qui est déjà extrêmement précieux.

    D’où il ressort que :

    • les projets de viager libre en Occitanie sont plutôt ruraux (du moins pour les répondants au questionnaire),

    • intégrent le plus souvent des activités

    • et ambitionnent une ouverture (plus ou moins marquée selon la taille des projets) sur le territoire d’acceuil.

    • Le budget estimé moyen est aux alentours de 2 millions d’euros.

    • Les besoins financiers couvrent aussi bien l’investissement initial, plutôt sous la forme de prêts solidaires, que les aléas prévisibles (départs), plutôt sous la forme d’une caisse solidaire inter-groupes.

    Enfin au chapitre difficultés rencontrées par les groupes, le manque d’appui politique et les difficultés inhérentes au groupe et à sa dynamique, sont fréquemment citées tout comme bien sûr montage juridique et accès au foncier et aux annonces de viager.

  • Les plantes peuvent dépolluer l’atmosphère de nos maisons

    Certaines plantes peuvent aider à dépolluer et améliorer la qualité de l’air que nous respirons chez nous, air intérieur qui peut s’avérer fortement contaminé. En effet, les produits toxiques sont présents en grande quantité dans l’atmosphère de nos maisons : solvants de colle, de peinture, produits d’entretien, aérosols, matériel informatique, matériel de cuisine ou de chauffage mal entretenus, etc. Les sources possibles de nocivité sont légions jusque sous notre toit. Or, certaines plantes ont des propriétés qu’il convient de connaitre et de profiter pour dépolluer ces espaces de vie et ainsi améliorer la qualité de l’air et contribuer à une meilleure santé.

    plantes.JPG Cette solution simple et écologique mérite que l’on si intéresse et d’être davantage utilisée. Elles éliminent tout ou partie des composants toxiques volatiles contenus dans l’air ambiant.

    De plus, des études ont montré que la vue et la présence de végétation dans son environnement proche participe à l’épanouissement, en influant sur l’humeur ou le stress. De même, il semblerait que la présence de végétaux permette d’augmenter à la fois la concentration et la productivité, au travail comme à l’école, et ferait significativement baisser les maux de tête et les symptômes de fatigue.

    Petite explication botanique

    Les plantes absorbent les molécules toxiques contenues dans l’air au cours des différentes phases de leur développement. Ces éléments toxiques deviennent dans la plupart des cas des nutriments après absorption par les feuilles, la tige ou le tronc des plantes. Au cours de ce processus la plante rejette dans son environnement de la vapeur d’eau qui, dans le cadre d’une pièce d’habitation permet d’humidifier et d’assainir l’air. La taille des plantes et de leurs feuilles influe directement sur leur capacité à recycler les polluants de l’air.