• déco maison : Chiner des barbotines animalières

    Les barbotines ont connu leur heure de gloire entre 1850 et 1920. Délaissées dans les années 1970, elles reviennent en force. Avec leur décor en relief, leurs formes délirantes, leurs couleurs éclatantes, elles ont essentiellement servi à la vaisselle fantaisie et, pour les plus belles pièces, à l’agrément des jardins d’hiver.

    barbotine.JPG


    De Sarreguemines à Choisy, de Lunéville à Longchamp en passant par Saint-Amand, Fives-Lille ou Onnaing, il n’est guère d’atelier qui ne s’y soit essayé. Si le mot barbotine désigne aujourd’hui l’objet, pour les professionnels il est synonyme d’un procédé de fabrication spécifique, fruit d’un mélange d’argile, de silice et de blanc de Meudon.

    À l’origine, on trouve le talent de Bernard Palissy (1510-1589), potier connu pour ses pièces naturalistes de toute beauté. Elles sont très recherchées et ont inspiré bien des créateurs de la fin du XIXe et du début du XXe siècle.